18 octobre 1991

Journal officiel du Lémania Coccinelle Club

Paraît 5 fois l'an / Tirage 160


 Retour à la page d'accueil du site du Lémania Coccinelle Club

Prochaine parution : décembre 1991


Sommaire



Editorial
Fribourg
Sortie du 24 août
Vintage Market de Payerne
Château-d'Oex 91
Les couleurs d'origine, partie 4
A propos des statuts
Ah le volts !
Que coûte une Coccinelle
Mariages en chaîne
Calendrier 1991


Editorial

465 voitures inscrites, plusieurs milliers de spectateurs, un record du monde, une ambiance du tonnerre et "the last, but not the least", un soleil éclatant, auront fait de Château-d'Oex 91 un succès formidable. Outre l'immense plaisir que chacun d'entre nous en a retiré, Château-d'Oex 91 aura constitué une superbe carte de visite pour notre club, aussi bien auprès de la population indigène qu'auprès des nombreux étrangers qui nous ont fait l'honneur de participer à notre manifestation.

Vous trouverez un compte-rendu complet de cet "événement" à l'intérieur de cet écho.

Comme le temps passe vite! A l'heure où vous lirez ces lignes, notre sortie d'automne, la dernière de l'année, ne sera déjà plus qu'un bon (enfin, nous l'espérons !) souvenir. Le programme de l'année prochaine est actuellement à l'étude. Si vous avez une idée, un projet ou un voeu qui vous tient à coeur, alors n’hésitez pas à nous en faire part. Si celui-ci est réalisable, c'est avec beaucoup de plaisir que nous l'agenderons au programme 1992. Plus les idées viendront de personnes différentes, plus le programme sera varié et attractif. Pensez-y !

Sur ce, à bientôt et bonne lecture.
Olivier

Retour au sommaire


Fribourg

Le 30 juin dernier, l’Amicale VW de Fribourg organisait une rencontre “Volkswagen” en pleine ville de Fribourg. Comme notre calendrier prévoyait, ce dimanche-là, une sortie du club, nous avons tout naturellement répondu positivement à l’invitation de Sébastien Friedli, principal instigateur de ce rendez-vous fribourgeois et de surcroît membre de notre club.

C’est ainsi qu’une vingtaine de Coccinelle se sont retrouvées à 9h sur la place du Marché de Vevey, baignée d’un magnifique soleil.
Le temps de se dire bonjour et voilà que tous ces petits coléoptères s’ébranlèrent en direction de Fribourg, via le chemin des écoliers. A Bulle, quelques amis rejoignirent la caravane, l’allongeant en un long ruban multicolore.

Notre arrivée à Fribourg, aux environs de 11h., ne passa pas inaperçue. Sur la place de fête, une bonne trentaine de voitures prenaient déjà leur bain de soleil. Musique, cantine, de superbes voitures, ambiance sympa, tout était réuni pour passer une excellente journée. Au niveau de l’animation, les organisateurs avaient prévu un concours de “bug-push”, par équipes de 4. Ce jeu original et amusant consiste à pousser une voiture sur un parcours donné (3 qui poussent et un qui conduit). A ce jeu-là, Le Lémania Coccinelle Club a fait très fort, puisqu’il remporta le premier prix. Et ce n’est pas tout, puisque dans le Show-and-Shine (élection des plus belles voitures), la 63 découvrable de Martial Oberon remporta le 2ème prix dans la catégorie « Resto ».  Et si Richard Aïta et Patrick Montoliu étaient restés jusqu’à la fin de la manifestation, ils auraient également eu le plaisir de voir leur voiture primée (3e rang pour Richard en classe “Resto” et 2e place pour Patrick en catégorie “Cal-Look”).

Pour le reste, tout se déroula pour le mieux dans une ambiance fort sympathique. Gageons que les quelque 100 participants à ce meeting garderont de cette journée un excellent souvenir. Et au passage, un grand merci aux organisateurs.
Olivier

Retour au sommaire


Sortie du 24 août

Afin de promouvoir notre meeting de Château-d’Oex dans l’Est du canton, nous avions décidé de diviser notre sortie du 24 août dernier en deux parties distinctes. Une première partie consacrée entièrement à la promotion de Château-d’Oex 91 et une deuxième, placée, quant à elle, sous le signe de la “gastronomie” !

L’expo à Villeneuve
C’est ainsi qu’une bonne trentaine de voitures ont participé partiellement ou intégralement  à  l’exposition  organisée sur le parking du Centre Commercial de la Riviera à la sortie de Villeneuve. Une exposition pleine de couleurs, mais qui n’a pas, il faut le dire, répondu entièrement à notre attente. Il y a bien eu quelques curieux, mais cela n’a jamais été la grande foule. Qu’à cela ne tienne, il faisait beau et l’ambiance était à l’image du temps !


Les 3 "bleu-lac" du club !

Le buffet froid de Béa-Trix
Présenté comme le hit de l’été, le buffet froid préparé par Béa-Trix Jahns au camping de Penthalaz, ne nous a, quant à lui, pas déçu. Ce d’autant plus que nous avons été mis en appétit par une agréable promenade en caravane de Villeneuve à Penthalaz et par une partie de baignade fort appréciée dans la piscine du camping. Ah, quel eau !

Comme je l’ai dit plus haut, le buffet froid a été excellent. Beaucoup de personnes, alléchées par les commentaires élogieux qui ont suivi le buffet de l’an dernier, ont pu constater, à leur grande satisfaction, que ceux-ci n’étaient pas volés ! Encore une fois, je profite de cet écho pour tirer un grand coup de chapeau à Bea-Trix ainsi qu’à son mari qui ne reculent devant rien pour nous recevoir comme des rois. Merci de tout coeur.
Olivier


Ce diplomate était aussi bon que beau !

Retour au sommaire


Vintage Market de Payerne

Dernière action en faveur de “Château-d’Oex 91”, notre participation au Vintage market de Payerne a été très positive. Bien que cette manifestation ait attiré moins de monde que d’habitude, notre stand a suscité la curiosité et la sympathie de nombreux visiteurs. Et pour Martial Obéron, Patrick Montoliu et Olivier Guignard, présentateurs de service, ce fut une belle occasion d’apprécier, une fois de plus, la popularité de notre voiture préférée ! Et merci à tous ceux qui sont venus nous dire un petit bonjour. Cela nous a fait très plaisir.
Olivier

Retour au sommaire


Château-d'Oex 91

Ainsi donc, après les quelques changements de dates du début, Château-d’Oex 91 est finalement “tombé” sur un week-end extraordinaire où Jean Rosset nous a largement gratifié de ses rayons. Seule ombre au tableau de la météo, une petite bise qui nous a empêché de gonfler la montgolfière de l’Office du Tourisme. Un “forfait” qui a, d’une part, privé nos hôtes étrangers d’une attraction typique de Château-d’Oex et nous a empêché, d’autre part, d’avoir une vue aérienne de notre meeting. Pour le reste, tout s’est déroulé comme prévu, dans une super ambiance.

Comme je l’ai déjà souvent relevé, il n’est pas aisé de transcrire sur papier ses impressions, tout en restant objectif. Ceci est d’autant plus vrai ici, qu’il s’agit de notre propre meeting. Aussi, pour ne pas trop verser dans le subjectif, je me contenterai de relater, ci-après, en style télégraphique, les principaux événements qui ont “fait” Château-d’Oex 91.

Le terrain
- En arrivant sur les lieux du meeting le vendredi soir aux environs de 18h., j’ai été très agréablement surpris par le terrain. D’une part, il m’apparût beaucoup plus grand que je ne me l’imaginais et d’autre part il était préparé de façon impeccable. Une partie de celui-ci a été aménagé durant la dernière semaine par Martial Oberon alors que la touche finale a été mise durant les journées de jeudi et vendredi par une bonne poignée de nos membres, aidés par Amag, et une équipe de l’office du tourisme.

- Durant tout le week-end, les voitures ont été dirigées sur le terrain par une équipe chargée du parking, ce qui a permis de faire régner l’ordre et de placer sans problème les 465 voitures inscrites. Une mesure appréciée par le public et les participants.

- Pendant la nuit de samedi à dimanche, la sécurité des voitures parquées sur le terrain a été assurée par le club cynophile du pays d’En-Haut, dirigé par M Balsiger.

- En revenant à Château-d’Oex le dimanche soir, malheureusement après la clôture de la manifestation, j’ai été à nouveau... très agréablement surpris par l’état du terrain. Celui-ci ne ressemblait pas, comme c’est malheureusement très souvent le cas, à un dépotoir ! Le mérite en revient, sans aucun doute, aux très nombreuses poubelles qui avaient été posées sur tout le terrain.

Une participation vraiment internationale
-Notre meeting méritait bien le label international puisqu’on a pu apercevoir, à Château-d’Oex, des Volkswagen venant d’Italie, de France, du Portugal, d’Allemagne, du Canada, et naturellement de Suisse.

- Quant aux clubs, c’est le Maggiolino Käfer Club d’Italie qui s’est déplacé en plus grand nombre.

LES ANIMATIONS

20 personnes dans une Cox, record du monde battu !
L’une des attractions de notre meeting a été l’amélioration du record du monde du plus grand nombre de personnes (adultes) dans une Coccinelle, portes fermées. A force de persévérance, 20 personnes ont trouvé “refuge” dans la pauvre Coccinelle des PTT. Le précédant record était détenu par des japonais avec 19 personnes à bord !


Désolé, il n'y a plus de place !

Une balade grandiose !
La balade emmenant les participants de Château-d’Oex à... Château-d’Oex en passant par Saanen, Gstaad, Gsteig, le col du Pillon et le col des Mosses a également été un des points chauds de notre meeting. Je vous laisse imaginer ce qu’on put ressentir, sur un tel parcours, les occupants des quelque 200 voitures qui ont participé à cette promenade touristique.


Une balade grandiose !

Le changement de moteur chronométré
Ce jeu consistait par équipes de deux, à déposer et reposer le moteur le plus rapidement possible. Au départ du chrono il fallait arrêter le moteur, mettre sa voiture sur des chevalets, dévisser les boulons de fixation du moteur et débrancher les câbles électriques (les tôles moteur étaient déjà enlevées), sortir le moteur et refaire les opérations inverses, le chrono s’arrêtant dès que le moteur tournait à nouveau. Le meilleur temps du week-end fut réalisé par une équipe de suisse alémanique en ... 7 minutes et 15 secondes. Faite-le savoir à votre garagiste, ça peut servir !


Un changement de moteur en 2 temps, 3 mouvements !

Le lancer de tambour
Ici, il suffisait de lancer un tambour de frein le plus loin possible. Beaucoup de monde (aussi bien des femmes que des hommes) participèrent à cette animation. Le jet le plus long s’arrêta à 24,70 m.

Le Show and Shine
Le Show and Shine est aux voitures ce qu’est le concours de Miss aux femmes. A Château-d’Oex, de nombreux prix ont récompensé les plus belles voitures classées dans plusieurs catégories (resto, cal-look, cabriolet, type II, type III, type IV, etc.). Il convient de relever ici que la voiture plébiscitée  par le public dans la catégorie cal-look était la même que celle choisie par le jury !
Le prix de la plus grande distance parcourue pour rejoindre Château-d’Oex fut accomplie par un italien (1’100 km) qui doit à son obstination d’avoir remporté la palme. En effet, il dût se présenter à pas moins de 4 douanes pour qu’on le laisse enfin entrer en Suisse. Il faut dire, à la décharge des douaniers, que les pneus arrière de sa Cox mesuraient chacun 1,04 m. de large !

Le bal
Paradoxalement, le bal a souffert du... beau temps. En effet, bien que le musicien engagé jouait de la bonne musique, les gens ont préféré se promener dans le village ou rester près de leur tente. Par contre, les quelque 100 personnes qui choisirent de passer leur soirée dans la halle de l’UCAR s’en donnèrent à coeur joie. Il y avait de l’ambiance!

Les exposants de pièces VW
- Les amateurs de pièces VW avaient le choix entre deux exposants. D’une part, Fifties & Cox, spécialisé dans le cal-look et les pièces hautes performances et, d’autre part, la Marque Bleue, plus versée, quant à elle, dans la restauration. Sur le terrain, on a pu apprécier le sérieux de Fifties & Cox dont leur stand était opérationnel le vendredi soir déjà et l’originalité de la présentation du stand de la Marque Bleue qui présentait une Coccinelle Split de 49 à demi enfouie sous des bottes de paille !


La Split de la Marque Bleue

- Il y avait également, mode oblige, un stand spécialisé dans les pin’s.

- A propos de pin’s, celui de Château-d’Oex 91 sera, dans quelques années, une pièce très recherchée des collectionneurs, car ce sera leur seul de la série avec ...une faute d’orthographe !

PRESSE
Notre meeting a été particulièrement bien couvert par la presse puisque l’on a dénombré pas moins de 60 articles de presse (1/3 de journaux romands et 2/3 de journaux alémaniques et tessinois).
Sur place, on a pu apercevoir la présence de VW-Scène, alors que Super-VW-magazine a brillé par son absence. Dommage !

REMERCIEMENTS
Je ne pourrais pas terminer ce compte-rendu de Château-d’Oex 91 sans adresser à Martial Oberon, mes plus chaleureux remerciements pour le travail considérable qu’il a accompli. Il a vraiment assuré son rôle de président à la perfection et jusqu’au bout ! J’aimerais également associer à mes remerciements  tous ceux qui ont secondé Martial dans la préparation de ce meeting et à vous tous qui avez été présents à Château-d’Oex et sans qui notre meeting n’aurait pas connu l’aura qu’il a eu.

La parole à l’OT
Et pour conclure, je laisse la parole à M. Philippe Sublet, président de l’office du tourisme de Château-d’Oex, qui a adressé la lettre ci-dessous à notre président du C.O. Martial Oberon :

Cher Monsieur,
Par la présente, je tiens à vous féliciter très chaleureusement du succès qu’à remporté le 1er meeting international Volskwagen de Château-d’Oex. L’important nombre de participants et de spectateurs prouvent l’intérêt qu’a suscité votre manifestation. Les échos qui nous sont parvenus sont excellents: la quantité d’articles de presse confirme le plaisir qu’on eu les gens lors de cette fête des Coccinelle. Un dossier en bonne et due forme vous sera transmis dès que nous aurons toutes les coupures à disposition.

Je suis persuadé que les petits problèmes rencontrés pour cette édition ne seront qu’un mauvais souvenir lors de la prochaine rencontre, qui, nous l’espérons vivement, verra le jour en 1992. En vous priant de transmettre nos félicitations à votre comité et nos remerciements pour l’animation crée à cette occasion à Château-d’Oex, je vous prie d’agréer, Cher Monsieur, mes meilleures salutations.
Philippe Sublet, directeur de l’OT

Retour au sommaire


Les couleurs d'origine, partie 4

A suivre...

 

Retour au sommaire


A propos des status

Adoptés lors de notre première assemblée générale, le 28 septembre 1990, les statuts du club n’ont toujours pas été édités et distribués aux membres! Pourquoi ? Tout simplement parce que nous aimerions y joindre, sur la page de couverture, une belle photographie représentative de notre club.

Pour ce faire, nous lançons, dès aujourd’hui, un concours de photo, ouvert à tous nos membres actifs et sympathisants. Un concours où la créativité de chacun pourra s’exprimer librement avec, toutefois, une contrainte : au moins une Coccinelle devra figurer sur chaque cliché.

Les membres du comité feront partie intégrante du jury auquel on y adjoindra 3 personnes, nomméesl ors de notre assemblée générale 1992. Les projets, présentés dans le format 13x19 doivent être envoyés à l’adresse du club (Lémania-Coccinelle-Club, case postale 533, 1800 Vevey) jusqu’au 1er mai 1992, dernier délai.

Le vainqueur verra son “oeuvre” publiée sur la page de couverture de nos statuts et recevra un prix, de même que les 3 “viennent-ensuite”. Alors pas d’hésitation, à vos appareils de photo !

Retour au sommaire


Ah le 6 volts !

Tous les possesseurs d’une VW Coccinelle munie d ’un équipement électrique en 6 volts (le passage au 12 volts s’est fait en deux temps : août 67 pour le 1300 et 1972 pour le modèle de base, le 1200) savent très bien de quoi je veux parler.

En effet, sur l’ensemble des caractéristiques techniques de la Coccinelle, c’est son équipement électrique qui a le moins bien vieilli ou plutôt, qui est le moins adapté à la circulation actuelle. Pour preuve, je ne citerai que son éclairage qui a bien du mal à nous montrer le bon chemin, de nuit par forte circulation. D’ailleurs, pas besoin d’enlever ses grands feux quand on croise, les automobilistes venant en face  ne voyant aucune différence entre les feux de route et feux de croisement ! Cependant, ceci ne serait pas trop grave (une personne avertie en vaut deux !) s’il n’y avait  pas les clignotant qui ont souvent tendance à n’en faire qu’à leur tête. En effet, ces derniers ont tendance (plutôt deux fois qu’une) à se bloquer quand on freine et qu’il y a plusieurs accessoires électriques enclenchés (phares, radios, essuie-glaces, etc.). Ce phénomène provient d’une chute de tension et qu’il n’y a plus assez de courant pour alimenter correctement les clignotants.

Pour remédier à ce fâcheux inconvénient, il existe un moyen très simple et très… bon marché. Il suffit de relier, avec un câble de gros calibre (4,5), la borne + de la batterie à la borne 30 du contacteur (interrupteur où l’on enfile la clef) et le tour est joué.
Olivier

Retour au sommaire


Que coûte une Coccinelle

Vous êtes très nombreux à me poser cette question. Une question à laquelle il est très difficile de répondre sans avoir examiné la voiture concernée, car sa valeur dépend essentiellement de son état. Cependant, pour que vous ayez une idée plus ou moins précise de ce que vaut votre Coccinelle ou celle que vous désirez acheter, vous trouverez ci-dessous 2 cotes parues dans 2 magazinesm différents (Super-VW-Magazine et Auto_markt). Comme vous pourrez le constater, s’il y a parfois de sensibles différences entre ces deux cotes, toutes deux se situent, par contre, plus bas que notre marché. Ce n’est pas un mal, si l’on veut éviter que les prix grimpent jusqu’à des valeurs « indécentes ». Et il est bon de savoir que notre marché est également plus cher que d’autres, notamment le marché allemand où les voitures se négocient à un prix nettement plus raisonnable que chez nous.

Quelques remarques pour bien comprendre ces cotes
- Dans le monde entier on utilise cinq échelons pour estimer une voiture :

Etat 1 : voiture restaurée à la perfection de A à Z ou neuve d’origine avec un très faible kilométrage.

Etat 2 : voiture en bon état de marche, propre et toujours bien entretenue.

Etat 3 : voiture partiellement restaurée, à terminer, ou en état moyen d’origine.

Etat 4 : voiture roulante, dans son jus. Tout fonctionne, avec des travaux importants à prévoir.

Etat 5 : voiture entièrement à restaurer, non tournante mais complète.

- Certains journaux, commence à numéroter dans l’autre sens ! Pour  faciliter la compréhension des tableaux ci-dessous, j’ai déjà converti la cote de Super-VW-Magazine.

- D’ailleurs la cote de Super-VW-Magazine ne mentionne que l’état 2 (voiture en bon état de marche, propre et bien entretenue).

- Super-VW-Magazine ne fait pas de différence entre un cabriolet Hebmüller et un cabriolet Karmann de la même époque, car si l’Hebmüller n’as été construit qu’à 696 exemplaires, il en reste cependant plus que de Karmann. Ainsi, les prix s’équilibrent.

- Assez curieusement, l’Auto-Markt be cote pas les cabriolets des années 50. Est-ce un oubli ?

- Dans un prochain écho, je publierai la cote des autres modèles Volkswagen avec refroidissement à air.

 

Retour au sommaire


Mariages en chaîne

Je ne sais pas si l’été exceptionnel que nous avons connu a incité les gens à se marier, toujours est-il que le Lémania-Coccinelle-Club a été impliqué dans pas moins de 4 mariages entre août et septembre !

C’est ainsi que le cabriolet 65 fraîchement restauré d’Olivier Guignard a servi à 3 reprises de “voiture des mariés”. Le premier de ces mariages eut lieu le dimanche 4 août (eh oui, il y a aussi des gens qui se marient un dimanche !) et se déroula à l’église de St-Sulpice pour se poursuivre, en cortège, jusqu’à Aubonne.

Le deuxième eut lieu le samedi 31 août à l’église St-Jean de Vevey pour se terminer à Montreux, via Corsier s/Vevey où se déroula la réception. Enfin, le 3e mariage, contrairement aux deux premiers, impliqua plus directement le Lémania-Coccinelle-Club puisque les 2 mariés y sont également membres. En effet, Michel Ramseier et Geneviève Devanthéry, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont uni leur destinée le samedi 21 septembre dernier dans la très belle église de Vers l’Eglise, à proximité des Diablerets.

A leur sortie d’église, 9 Coccinelle et 1 Karmann-Ghia, toutes plus belles les unes autres, leur firent une haie d’honneur haute en couleur. Après quelques photos, les mariés, à bord du cabriolet 65 et suivis de tous leurs invités, prirent le chemin de Bex où se déroula la réception.


Une sortie d'église comme on les aime !

Quant aux 4e mariage, c’est à bord du magnifique cabriolet rouge  de Laurence Roos que les jeunes époux purent admirer le paysage de Châtel-St-Denis au Mont-Pélerin, en ce même samedi 21 septembre.

Le Lémania-Coccinelle-Club adresse à tous ces nouveaux mariés et à Michel et Geneviève en particulier, ses meilleurs vœux de bonheur et leur souhaite une vie de couple aussi ensoleillée que l’était leur journée de noces !

Retour au sommaire


Calendrier du club 1991

1er février Assemblée générale 1991 à Caux s/Montreux
21 avril Sortie de printemps
17 - 20 mai Super VW National à Jablines
30 juin Sortie d'été
24 août Buffet froid à la piscine de Penthalaz
31 août Stand du club au Payerne Collector's Market
14 - 16 septembre 1er meeting int. VW à Château-d'Oex
18 octobre Assemblée générale extraordinaire du Lémania Coccinelle Club à Vevey
20 octobre Sortie d'automne

 

Retour au sommaire