13 mai 2020

Journal officiel du Lémania Coccinelle Club

Paraît 5 fois l'an / Tirage 230


 Retour à la page d'accueil du site du Lémania Coccinelle Club

 

Prochaine parution : juillet 2020


Sommaire

- Editorial

- Page de couverture

- Sortie de printemps du 19 avril

- Saison 2020

- La mécanique des passions

- La tringlerie de boîte

-Solution de l'énigme précédente

- enigme du mois

- Juste pour rire

- Humour

- Calendrier 2020

 


Editorial

Comme beaucoup, je me réjouissais de commencer la belle saison avec les deux premières sorties au programme 2020, soit comme d’habitude l’OTM fin mars et la sortie de printemps. Et comme d’habitude j’avais déjà rempli mon agenda 2020 avec plein de week-ends «automobiles», cette année s’annonçait comme un très bon cru !

Mais tout cela était avant le coronavirus… Du jour au lendemain, plus possible de planifier ou d’organiser quoi que ce soit, ce virus a décimé tous les évènements jusqu’à l’été au moins.

Notre club n’y échappe évidemment pas : les sorties du début d’année sont annulées et le comité attend impatiemment des nouvelles directives pour pouvoir se réunir «physiquement».

Evidemment que la santé passe avant tout, mais cet arrêt brutal pèse sur le moral. Toutefois, pour rester positif, cette situation exceptionnelle nous permet d’apporter tous les soins nécessaires à nos véhicules, de profiter de les bichonner et les admirer sans limite dans nos garages.

Finalement, comme nous ne sommes heureusement pas en situation de confinement complet, rien n’empêche d’aller faire quelques jolies petites balades sur routes quasi désertes, ce que je ne me suis pas privé de faire ! Le trafic étant quasi inexistant je me suis même imaginé être dans les années 50-60…

Julien Guignard
Membre du comité

Retour au sommaire

Page de couverture

A tout seigneur, tout honneur, voici la superbe Coccinelle standard de 1970 de notre président Cyril Bandini. Elle a été photograghiée au bord du lac de Neuchâtel, à Estavayer-le-Lac.
Si vous désirez vous aussi voir votre chère VW ”air-cololed” faire la couverture d’un des prochains échos, n’hésitez pas à nous envoyer une photo par mail, accompagnée d’un petit descriptif.

Adresse pour l’envoi de la photo :

lemania@coccinelle.ch
ou
olivierguignard@bluewin.ch)

Retour au sommaire


Sortie de printemps du 19 avril

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retour au sommaire


Saison 2020

A l’instar de la sortie de printemps dont vous trouverez le compte-rendu ci-dessus (!), on s’avance gentiment vers une saison blanche.
Et même si nous sommes entrés dans la phase de «déconfinement», toute manifestation rassemblant plus de mille personnes reste interdite jusqu’à la fin août au moins.
Donc, en ce qui concerne les meetings, il y a peu de chance d’en voir un cette année !
Par contre, pour les sorties du club, on peut espérer en mettre une ou deux sur pied dans la 2e partie de l’année. Tout dépendra des directives du Conseil fédéral quant aux rassemblements de groupes. Affaire à suivre.
Pour l’heure, on ne peut que prendre son mal en patience et, à l’instar de certains membres du club, de profiter de cette période particulère pour remettre en état/améliorer son véhicule préféré.

NB : toutes les sorties du club prévues jusqu’au début de l’été sont pour l’instant annulées. En cas de changement, vous serez avertis par newsletter et via notre site internet.

Retour au sommaire


La mécanique des passions

Avec cette période de confinement qui nous plonge dans…Ah ? Com-ment ça ? Mais non !? Sérieux !? Vous aussi vous avez envie de lire un article qui parle d’autre chose que du Virus portant le nom d’une bière mexicaine ? Pour ma part, c’est ce que j’ai décidé de faire. Me changer les idées ! Faire abstraction de tout ce qui nous entoure, juste le temps de quelques heures, s’enfermer dans un garage, musique en arrière-plan et Corona au frais.
Depuis que je suis dans le milieu et que je partage cette passion au sein du club, j’ai remarqué que le Passionné, vous parlera souvent d’un projet, d’une idée d’amélioration, d’un bidule à réparer. Que ça soit la jauge à essence qui indique avoir soif en continu ou la peinture qui mériterait un petit coup de neuf, chaque passionné a ses projets. Mais le truc dingue, qui nous rassemble pour la plupart, c’est l’excitation d’en parler et le fantasme qu’on aurait de le faire nous-même. Que tu sois bricoleur ou pas, réparer un truc, c’est génial !
Alors oui. Oui, c’est un métier. Bricoler vous-même ne vous donne pas un CFC en deux coups de clé de 13. Vous allez casser des pièces, griller des bobines d’allumage, monter des trucs à l’envers. Mais heureusement, la passion et le plaisir de travailler soi-même prend toujours l’avantage sur l’agacement.
Si je me permets d’en parler de la sorte aujourd’hui, c’est que j’ai refait un moteur. À partir d’un bloc AB 1285cm2 double admission et d’un autre bloc sur lequel avait été monté un kit 1641.
Le kit était neuf, puisque le remontage de ce moteur avait été abandonné en cours de route par l’ancien propriétaire, faute de temps. Mon objectif n’est pas d’avoir un moulin qui ferait lever le train avant, mais un moteur avec du couple et pour lequel je pourrai me dire «Incroyable, il y a deux mois, il était ouvert en deux, je l’ai remonté moi-même et aujourd’hui il fait avancer ma cox !».
Après, pour vous peindre un tableau réaliste de ce projet, il y a aussi eu certaines désillusions. Enfin une seule. J’ai toujours été intrigué par les carburateurs dit «progressifs». Sur le papier, c’est sympa, (pour vulgariser le fonctionnement) tu roules comme si tu avais un simple carbu de 32 et au moment d’appuyer sur le champignon, il est épaulé par un «second» de 36. Sauf que… c’est un métier. Bricoler vous-même ne vous donne pas un CFC en deux coups de clé de 13. Après une soirée à user batterie et démarreur, en rentrant chez moi avec un acouphène dû à une explosion digne d’un film sur la Seconde Guerre Mondiale, ma décision était prise. Demain, on va remettre le fidèle Solex 34, lui qui ne m’a jamais déçu. Et tant pis pour la petite étincelle de dire «Oui, j’ai un carbu Weber 32/36». Ce n’est que partie remise, maintenant qu’il est dehors, je vais pouvoir me renseigner et comprendre son fonctionnement avant de le remonter. Mais en attendant, le moteur tourne à merveille, démarrage au quart de tour avec le fidèle Solex 34 en place. Comme quoi, pour la fiabilité, rien ne vaut l’origine. Pour ce qui est de la performance, ça ne se bricole pas. Pour ça, il y a des spécialistes et vous les connaissez.
Mais si d’aventure vous vous risquez vous aussi à l’audacieux projet d’entreprendre quelque chose que vous ne maîtrisez pas, rappelez-vous que l'homme a la passion des hasards, et que cette passion est le principe de toutes les grandes choses qui pourront se faire dans votre vie.
Maxime Amstutz

Le moteur avant sa préparation
Le moteur après sa cure de jouvence
Les derniers réglages

 

Retour au sommaire


La tringlerie de boîte

20 ans et 99 numéros, voilà ce qu’aura duré la regrettée revue Super VW Tech. Paru pour la première fois en juin 2000, cette revue consacrée exclusivement à la technique de nos chères VW «air-cooled» a en effet tiré malheureusement sa révérence l’été dernier pour des raisons économiques ! Notre membre Nino Fabbri en a été l’âme durant de très nombreuses années, puisqu’il a rejoint l’équipe rédactionnelle dès le numéro 2 et qu’il devint rédacteur en chef dès le numéro 37 paru au début de l’année 2009.
Dans le numéro 24, Nino a consacré un article sur la bague de tringlerie de boîte de vitesses. Il commençait son article ainsi : «Beaucoup d’entre vous ont déjà été confrontés à un levier de vitesse qui tremble à certaines allures, une difficulté à engager les vitesses ou une imprécision totale de la grille. Cela peut même aller jusqu’à un désengagement de ces mêmes rapports en roulant. Bien souvent, on pense que c’est la boîte qui est morte, et cela peut être effectivement le cas. Mais dans d’autres cas, pour ne pas dire dans la quasi-totalité, il ne s’agit que de la petite bague en plastique guidant la tringle dans la poutre, qui, usée, ne joue plus correctement son rôle. Ainsi, le mouvement imposé au levier de vitesse ne se transmet pas à la canne de hockey de la boîte avec l’amplitude voulue, d’où les problèmes évoqués plus haut».


La fameuse bague avec son anneau métallique à l’origine
de tous mes problèmes !

Comme il avait raison ! Après avoir dû changer la boîte de ma Coccinelle cabriolet 1965 suite à mon accident survenu au retour du dernier meeting int. VW à Château-d’Oex (ndlr : pour ceux qui ne le savent pas, en rentrant du meeting le dimanche tard dans la soirée, je n’ai pas pu éviter un gros caillou qui avait roulé sur la chaussée en raison des fortes intempéries, avec comme conséquence, la canne de hockey du nez de boîte pliée à 90° et le carter de boîte percé), impossible de régler correctement le levier de vitesse. Devant l’urgence de la situation (je voulais absolument avoir mon cabriolet pour la fête des 30 ans du Lémania Coccinelle Club du 5 octobre dernier), mon garagiste a dû ovaliser les trous de fixation du levier de vitesse afin de pouvoir passer, tant bien que mal, toutes les vitesses. Le confinement imposé par le coronavirus m’a permis, en avril dernier, de m’attaquer au problème. En suivant le pas à pas décrit par Nino dans son article, je me suis amusé à changer cette fameuse bague. Enfin je devrais plutôt dire remplacer, puisqu’après le démontage, j’ai constaté que l’ancienne bague en plastique avait totalement disparue, «bouffée» par plus de 50 ans de bons et loyaux services ! Après beaucoup de patience (cette fameuse bague se trouvant dans la poutre du châssis, environ 10 cm derrière le levier de vitesses, il faut complétement sortir la tringle par le nez de châssis pour pouvoir faire un travail dans les règles de l’art), j’ai tout remis en place et miracle, j’ai retrouvé un levier de vitesse aussi en forme qu’à ses premiers jours. Merci VW Tech, merci Nino !
Olivier

PS : si vous pensez devoir également changer cette bague sur votre Coccinelle, je tiens l’article de Nino à votre disposition ainsi que mon expérience, alors n’hésitez pas !

Retour au sommaire


Solution de l'énigme précédente

Faible participation, mais bon pourcentage de réussite pour l’énigme du précédent écho, puisque 6 des 8 réponses reçues sont correctes.
La 20'000’000e Coccinelle sortie des chaînes était effectivement de couleur gris argenté.
Bravo à Eliane et Willy Amstutz, Dino Graf, Rémy Von Tobel et Alain et Claire Guignard.

Petite remarque au passage, ce n’est pas parce qu’il n’y a actuellement pas de sorties auxquelles s’inscrire que l’on doit s’abstenir de jouer au jeu de l’énigme !

Retour au sommaire


Enigme du mois

Au printemps, la remise en route de sa VW aircooled réserve parfois quelques surprises. La petite mésaventure vécue par notre membre Marc Bonvallat ce printemps l’a incité à nous en faire part en forme d’énigme.
«En décembre j’ai récupéré mon cabriolet et je l’ai mis en hivernage dans mon garage. Au début février, vu le beau temps, j’ai voulu le mettre en marche mais impossible de le démarrer. La batterie était chargée et le démarreur fonctionnait très bien. Bougies presque neuves, allumage électronique (1,2,3) neuf, bobine changée, pompe à essence ok. Retour de la Coccinelle au garage sur plateau.
Après recherches, il a été trouvé un fil surnuméraire de couleur verte partant de la borne négative de la bobine, qui ne devrait pas être là et qui pénètre dans le faisceau de fils allant vers l’intérieur de la voiture, mais qui n’aboutit nulle part (ni sous le tableau de bord, ni sous le siège arrière.)
Après avoir débranché ce fil, la voiture démarre au quart de tour.

Question :

?D’où vient et où va (ou allait) ce fil qui manifestement perturbe le fonctionnement de la bobine ?

a) d’une prise diagnostique
b) vers un fusible pour un phare de recul
c) d’un compte-tour
d) vers le starter automatique

Envoi des réponses en ligne sur notre site internet - zone membre - inscription des sorties, par mail (lemania@coccinelle.ch) ou par poste à l’adresse du club.

Retour au sommaire


Juste pour rire

En plus de son cabriolet 1967 dont il a entièrement refait l’avant (cf écho 159), Marc Bonvallat a profité de l’hiver pour revoir entièrement le moteur de son bus Bay Window Westfalia de 1975. Même si le look et le numéro de série restent identiques, tout est neuf. 1850 cm3, radiateur d’huile supplémentaire, pot en inox, il tourne à mervelle et ne chauffe plus!
Le moteur va tellement bien que Marc n’a pas manqué de se faire flashé en rapatriant son bus !


Le magnifique moteur refait à neuf !

Retour au sommaire


Humour

Retour au sommaire


Calendrier du club 2020

25 janvier Assemblée générale 2020 à la salle du L'union Chrétienne à Vevey
21 mars Apéritif ouverture de saison à l’Oltimer & Teile Markt de Fribourg - Annulé
4 avril Souper de remerciement Château-d'Oex 2019 - Reporté à l'automne
19 avril Sortie de printemps - Annulée
26 avril Participation du club au meeting de Talloires - Annulé
10 mai Participation du club au Grand Prix TCS à Cossonay - Annulé
23 - 24 mai Participation du club au Cox Show de Molsheim - Annulé
7 juin Rallye du Club - Annulé
2 - 6 juillet Participation du club au 10e Le Mans Classic - Annulé
8 - 9 août Participation du club au Bug Show de Spa-Francorchamps - Annulé

 

Retour au sommaire